17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 20:35

They can die quickly. They can die slowly. But they must die!

 

titre original "Things to do in Denver when you're dead"
année de production 1995
réalisation Gary Fleder
interprétation Andy Garcia, Gabrielle Anwar, Christopher Walken, Jack Warden, Bill Nunn,
  Christopher Lloyd, William Forsythe, Treat Williams, Steve Buscemi, Fairuza Balk,
  Don Cheadle
   
récompenses • Prix de la critique au festival du film policier de Cognac 1996
  • Prix du jury au festival du film policier de Cognac 1996


La critique de Sébastien Miguel

En tenue de camouflage, Critical Bill (Treat Williams, grandiose) hurle en vidant son chargeur sur le tueur venu l’abattre : « I am Godzilla and you are Japan!!!!! ». Peu de temps avant, on aura vu le sociopathe se servir d’un cadavre comme punching ball dans l’unique but d’entretenir ses gros biscoteaux. Jimmy the saint (Andy Garcia, très bien) et ses potes losers (William Forsythe, Christopher Lloyd…) avaient des chances de réussir leur mission. Mais avec Critical Bill, c’était le carnage assuré ! Pourtant riche en déviants et dégénérés, rarement le film noir nous aura présenté un si délirant personnage. A ranger au côté du Widmark du "Carrefour de la mort" ou du Neville Brand de "Cri de terreur" (1958) !

Sophistiqué et brillant, avec des figures mémorables comme dans tout grand film noir : Christopher Walken en patron du crime paraplégique, Jack Warden sorti tout droit de "Jacques le fataliste", Treat Williams sublime en cinglé absolu et Steve Buscemi formidable comme toujours. Christopher Llyod en vieux briscard en décomposition (on l’appelle "Pieces") reste aussi dans les mémoires ; la mort, lui, il s’en fout, puisque il gardera toujours le souvenir de ces quelques pas de danse dans les bras d’une jolie fille quelque part dans Paris…

Rarement film sur la mort aura brillé, aussi remarquablement, par son humour noir.


Critique extraite du Guide des films de Jean Tulard

Un petit thriller au ton insolite (ainsi Jimmy le Saint qui propose aux malades, à la veille de leur mort, d'enregistrer en vidéo leurs dernières volontés), mais qui déçoit un peu à la fin.

Loading